20 novembre 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? n°175

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

2 - Que suis-je en train de lire ?


3. Que vais-je lire ensuite ?


Et vous, que lisez-vous ?

16 novembre 2017

La bibliothèque de Poudlard : Les animaux fantastiques, Le quidditch à travers les âges, Les contes de Beedle le barde / J.K Rowling


Auteur : J.K. Rowling
Titre original : Hogwarts Library : Fantastic Beasts and Where to Find Them, Quidditch Through the Ages, The Tales of Beedle the Bard
Traducteur : Jean-François Ménard
Ilustration : Tomislav Tomic
Nombre de page : 448 (les 3 livres additionnés)
Editeur : Gallimard Jeunesse
Date de sortie : 12 Octobre 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Un superbe coffret inédit réunissant les trois livres mythiques de la bibliothèque de Poudlard : • "Les Animaux Fantastiques" édition enrichie• "Les Contes de Beedle le Barde"• "Le Quidditch à travers les âges"
"Les animaux fantastiques : vie & habitat" : L'ouvrage du magizoologiste Norbert Dragonneau est aujourd'hui un grand classique de la Bibliothèque de Poudlard. Cette édition exceptionnelle rassemble plus de quatre-vingts espèces, et révèle six animaux restés secrets depuis le voyage aux États-Unis de l'explorateur.
"Le quidditch à travers les âges" : Les règles du jeu, l'apparition du Vif d'or, l'évolution des balais, les équipes mythiques du monde entier et les matchs qui ont fait l'histoire : «Le Quidditch à travers les âges» est un ouvrage incontournable de la Bibliothèque de Poudlard.Les droits d'auteur de ce livre seront intégralement reversés à l'organisation caritative anglaise Comic Relief qui utilisera les sommes recueillies pour améliorer et changer des vies - une action encore plus importante et plus extraordinaire que la capture du Vif d'or en trois secondes et demie par Roderick Plumpton en 1921.
"Les contes de Beedle le Barde" : Aventure, ruse, amour, magie, voici les cinq contes qui bercent l'enfance des sorciers. Traduit des runes par Hermione Granger, commenté par Albus Dumbledore, avec une introduction de J.K. Rowling, ce classique vous fera tour à tour rire ou frissonner.

MON AVIS : Mis à part "Les contes de Beedle le Barde" que j'ai lu lors de sa première sortie, ce sont des livres de l'univers Harry Potter que je m'étais promis de lire un jour. L'arrivée dans ma boite aux lettres de ce magnifique coffrer m'en a donné l'occasion. Je remercie d'ailleurs Gilles Paris et son équipe pour ce super envoi.

Ces livres sont issues de la bibliothèque de Poudlard que nos héros ont lus ou étudiés à un moment où à un autre de la saga. On retrouve le livre "Les animaux fantastiques" écrit par Norbert Dragonneau, qui se présente sous forme d'encyclopédie regroupant toutes les créatures fantastiques, avec une description et leur niveau de dangerosité. Viens ensuite "le Quidditch à travers les âges", écrit par Kennilworthy Whisp, incontournable pour tous savoir sur l'invention du jeu et de son évolution, en passant par celle des balais volants.  Enfin, "Les contes de Beedle Le Barde", que l'on découvre dans le dernier volet de la saga et réunissant les trois contes. 


Il s'agit de livres intéressant à découvrir, que j'ai lu par petit bout car l'aspect encyclopédie peut assez vite "lasser" car il n'y a pas d'histoire à suivre réellement (hormis les contes que j'avais dévorés à l'époque). Mais en le lisant de cette façon, j'ai pu vraiment apprécié le contenu des livres. Ils sont intéressants car ils montrent l'énorme travail  de J.K. Rowling a fait avec cette saga, allant jusqu'à écrire les livres étudiés et lus par les sorciers.  

Je ne peux pas comparer avec les versions précédentes mais cette nouvelle version est bien travaillée avec les illustrations qui accompagnent certains passages des livres. Et le coffret qui l'accompagne est juste waouh ! 



En conclusion, un trio de livres intéressant à découvrir pour les fans du petit sorcier à lunettes. Et sous sa forme coffret, c'est une très belle idée cadeau pour Noël !

Pour un autre avis avec un point de comparaison avec l'ancienne version, je vous conseille l'avis de Satine 

14 novembre 2017

Un raccourci dans le temps T.1 / Madelaine L'engle


Auteur : Madelaine L'engle
Titre original : Time Quintet, book 1: A Wrinkle in Time
Traducteur : Anne Crichton
Nombre de page : 300
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 25 Octobre 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Meg Murry ne dort pas cette nuit. Dehors, la tempête fait rage et son père est parti depuis si longtemps... Charles Wallace, son petit frère, est dans la cuisine. Il attend Meg. Il sait qu'elle va descendre. Et qu'une fabuleuse vieille dame, Mrs. Quiproquo, va frapper à la porte et les emmener à la recherche de leur père, dans la cinquième dimension.

MON AVIS : Avec la sortie du film, j'étais curieuse de découvrir ce roman. En ressortant de ma lecture, c'est malheureusement l'impression d'être complètement passé à côté du livre qui se fait ressentir, d'où ma déception. 

Le résumé était assez alléchant, avec la perspective d'un voyage dans l'espace avec une touche de fantastique. Mais dés le début j'ai eu du mal à adhérer à la façon dont le livre est écrit, avec laquelle j'ai eu l'impression d'être complètement détachée du récit. Les personnages sont introduits de manière asse brève, si bien que hormis quelques traits de caractères, on ne les connait pas forcément et du coup je ne suis pas parvenue à m'attacher à eux. 

Ce livre a été écrit en 1962, ce qui pour l'époque était quelques choses d'assez audacieux. Là, même si le texte a sans doute été légèrement  remanié et quelques peu actualisé, j'ai ressentie le côté un peu vieillot de l'écriture. J'ai vu dans le postface écrit par la petite fille de l'auteure, que cette dernière avait du supprimer certaines explications et descriptions, jugées trop compliquées ou longues pour les enfants, et personnellement cela m'a manqué pour comprendre complètement ma lecture je pense.

Car derrière le côté science-fiction et fantastique, ce livre est une vision assez métaphorique du monde. Et je pense que je n'en ai pas saisie le sens profond. Il est question de bien et de mal, d'amour, de croyance avec un aspect religieux qui prend quand même un peu de place. Et sur ces aspects, plus le fait que le livre soit un peu un ovni littéraire inclassable, je peux comprendre que l'auteure ait rencontré des refus à l'époque.

Ce livre est destiné aux enfants, peut-être le comprendront-ils d'une autre manière et que mon défaut a été de chercher à trouver le sens concret du texte. Je serais curieuse d'ailleurs d'avoir le ressentie des enfants, en France, car c'est un livre à mille lieues de ceux auxquels ils sont habitués.

En conclusion, un avis qui n'a pas forcément était facile a écrire car je suis complètement passé à côté du livre. Je pense que c'est un livre qui plaira ou ne plaira pas aux lecteurs, pour moi ça ne l'a pas fait et j'en suis la première désolée.

Un petit mot tout de même sur l'aspect original de la couverture, avec ses beaux reflets.

13 novembre 2017

Les anges de Lovely Lane T.1 / Nadine Dorries


Auteur : Nadine Dorries
Titre original : The Angels of Lovely Lane
Traducteur :
Nombre de page : 429
Editeur : City Editions
Date de sortie : 6 Septembre 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Angleterre, années 50. Pour Dana, Victoria, Beth et Pammy, intégrer l'école d'infirmière de Lovely Lane représente une chance unique. Qu'elles fuient la pauvreté ou une existence ennuyeuse dans une famille aristocratique, Lovely Lane est leur seule échappatoire.

Mais la réalité de l'hôpital se révèle bien plus dure que ce qu'elles avaient imaginé. La souffrance, la peur, la maladie rythment leur quotidien. De même que l'excitation de la découverte d'une nouvelle ville et les sourires des étudiants médecins.

Et lorsqu'une jeune fille inconnue est admise à l'hôpital après un avortement expédié dans une arrière-cour, c’est le début d’une tragédie qui ébranle tout l’hôpital. Et qui, surtout, va sceller à tout jamais l'amitié de ces jeunes femmes au service des plus démunis...

MON AVIS : Une plongée dans les années 50 avec ce roman narrant le destin de quatre jeunes femmes, élèves infirmières à Lovely Lane.

Dans ce contexte d'après-guerre, on découvre l'histoire de Dana, Victoria, Beth et Pammy. Elles ont chacune une histoire différente mais ont toutes les quatre choisies de devenir infirmière. Au fil des épreuves rencontrées à l'hôpital, une amitié va éclore entre ces jeunes femmes.

Chaque personnage a choisi de devenir élève infirmière pour des raisons différentes. Pour Dana, il s'agit d'échapper à un mariage arrangé par son père. Pour Victoria, c'est échapper au désespoir de sa famille endettée. Pammy est quant à elle déterminée à faire ce métier pour être au service de la société. Elles ont des origines différentes mais souhaitent avant tout se rendre utile à la société, quitte a tenter le tout pour le tout.

L'auteure nous offre donc une tranche de vie dans le milieu hospitalier des années 50. On assiste à leurs doutes, à leurs espoirs et à toutes les épreuves auxquelles elles se retrouvent exposées patients après patient. Le problème, c'est que l'on a quatre narratrices différentes et qu'il est parfois difficile de les identifier au premier coup d’œil. Surtout lorsqu'elles sont nommées de façon différentes, selon le contexte de l'histoire. 

Malgré les sujets évoqués, j'en attendais plus au niveau émotion, surtout avec l'accroche "un récit émouvant et puissant". Hormis un ou deux passages émouvants, le reste est tout de même un peu longuet à lire. D'un point de vue personnel, par comparaison, dans le même style d'histoire, "Les infirmières de Notre-Dame" remplissent davantage le contrat. L'écriture est certes assez fluide mais il n'est pas forcément aisé de jongler entre les différents narrateurs. 

Un récit qui saura vous plaire, si les narrateurs multiples ne vous font pas peur, en espérant que vous soyez davantage convaincu par cette lecture

C'est lundi, que lisez-vous ? n°174

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

        


2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?

Je ne sais pas encore 


Et vous, que lisez-vous ?

12 novembre 2017

In my Mailbox n°106

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Deux réceptions pour moi cette semaine !


Le premier est déjà lu (mon avis dans la semaine) et le second gagner sur le blog "Lecture de petite plume"

Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

9 novembre 2017

Descendants 2 - Le roman du film / Disney - Eric Geron


Auteur : Eric Geron
Titre original : Descendants 2 - Junion Novel
Traducteur : Catherine Kalengula
Nombre de page : 160
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 4 Octobre 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Mal, Evie, Carlos et Jay ont beau être les enfants de terribles méchants, ils nagent tous comme des poissons dans l'eau depuis leur arrivée à Auradon. Enfin, presque tous. Mal a bien du "mal" à garder en permanence son masque lisse et parfait de petite amie du roi. pour fuir la pression, elle se réfugie sur l'île de l'oubli afin d'y faire une cure maléfique. Elle ne tarde pas à se rendre compte qu'en son absence, sa pire ennemie, Uma, fille d'Ursula, a usurpé son trône. Pire encore, Uma a un plan pour détruire Auradon - et une bande d'horribles pirates est là pour la soutenir ! Recommence alors l'éternel combat entre le bien et le mal.

MON AVIS : "Descendants" est une série jeunesse plutôt sympa à découvrir. Après le roman "L'île de l'oubli se rebelle", j'ai eu la curiosité de lire la novélisation du second film, qui s'est malheureusement soldé par un ressenti plutôt mitigé.

Pour le premier film, j'avais lu le roman après avoir vu le film ce qui ne m'avait pas convaincu. Du coup, pour ce second volet j'ai tenté l'expérience inverse en le lisant avant. Et autant vous dire que cela m'a laissé un goût de trop peu. L'histoire est vraiment synthétisée et tout se passe vraiment trop rapidement, du coup, une fois de plus, si je n'avais pas lu "L'île de l'oubli se rebelle" avant, les nouveaux personnages (Uma, Harry ou encore Gil) me seraient en grande partie inconnue tant ils sont survolés.

L'histoire reste assez classique, dans la même trame que les précédents : la lutte entre le bien et le mal et la quête d'identité. Avec toujours la même question : pouvons-nous changer qui nous sommes sans pour autant renier ses origines ? Et avec Mal, en pleine crise d'identité, faut-il forcément changer pour plaire aux autres ? 

L'écriture s'adresse à la jeunesse et est donc une fois de plus d'une grande simplicité. Et j'ai tendance me répéter mais il manque beaucoup trop de détail pour que le livre soit vraiment captivant. J'ai eu l'impression de passer d'une scène à l'autre comme s'il fallait économiser les mots. 

Pour cette seconde novélisation, c'est encore une fois un sentiment de déception qui ressort de la lecture. Je pense que je visionnerais le film prochainement, il me captivera sans doute davantage. Ce roman plaira sans doute aux lecteurs plus jeunes.

8 novembre 2017

Everything, Everything / Nicola Yoon


Auteur : Nicola Yoon
Titre original : Evertyhing, Everything
Traducteur : Eric Chevreau
Nombre de page : 360
Editeur : Bayard (grand format) / Le livre de poche jeunesse (poche)
Date de sortie : Avril 2016 / 4 octobre 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

MON AVIS : C'est un livre que j'ai eu envie de découvrir depuis sa sortie. Dernièrement, avec l'adaptation en film, cette envie est devenue encore plus pressante et l'occasion de lire ce livre s'est enfin présentée !

A 18 ans, Madeline n'a jamais mis les pieds en dehors de sa maison. Souffrant de la "maladie de l'enfant-bulle", la moindre excursion à l'extérieur pourrait la rendre très malade. Elle s'est malgré elle habitué à son quotidien, seulement entourée de sa mère et de son infirmière Carla, s'évadant à l'aide des livres qu'elle dévore. Jusqu'à l'arrivée de Olly dans la maison d'en face qui va complètement bouleverser la vie de Maddie.

Le sujet est interessant car c'est une maladie assez peu connue. Le quotidien de Madeline n'a rien d'enviable, bien que la jeune fille s'y est depuis le temps habitué. Sauf que l'arrivée d'un garçon dans sa vie va tout remettre en cause. Maddie souhaite plus que tout pouvoir vivre les mêmes choses qu'une fille de son âge. Même si cela nécessite de mettre sa vie en danger, en voulant tenter le tout pour le tout, ne serait-ce que l'espace d'un instant. 

L'histoire est assez sympathique, toute mignonne à découvrir. Mais il est vrai que, à force de voir d'excellents avis sur la toile, je pense que j'en attendais plus au niveau émotionnel. Nous assistons tous doucement à l'évolution de la relation entre Maddie et Olly, avec les problèmes que cela va causer, notamment entre Maddie et sa mère. Ce n'est qu'après une bonne moitié du livre que le sujet évolue de manière assez interessante et que les émotions arrivent, mais de façon trop brève. 

Maddie, en dehors de sa maladie, est avant tout une jeune fille de 18 ans, et on ne peut pas lui en vouloir pour sa petite crise de rébellion. On peut comprendre qu'elle souffre de ne pas pouvoir vivre les expériences des filles de son âge et s'est jusque là montrée plutôt raisonnable. Olly est un personnage sympathique, qui tente de s'adapter à la situation de Maddie malgré sa vie à l’extérieur. Et sa situation familiale le rend encore plus attachant.

Le style d'écriture, écrit comme un journal intime par Maddie, mêlant ses pensées, ses discussions avec Olly par mail ou messenger, et d'autres petites choses, donne un certain rythme au récit et rend la lecture plutôt addictive. Les pages se tournent à toutes vitesse avec l'envie de toujours connaitre la suite. Par contre, j'ai trouvé la fin un peu trop rapide.

En conclusion, j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cette histoire toute mignonne et touchante, même s'il est vrai que j'en attendais plus au niveau émotionnel. Et j'aurais aimé que la fin soit un chouia plus développé pour ne pas finir sur quelques choses de trop rapide. Je pense visionner le film prochainement.



7 novembre 2017

Miroir (Paranoïa T.2) / Melissa Bellevigne


Auteur : Melissa Bellevigne
Nombre de page : 396
Edition : Hachette romans, collection Black Moon
Date de sortie : 4 Octobre 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Qui est vraiment Judy Desforêt ? Une jeune femme assiégée par la paranoïa et des hallucinations telles qu'elle en a perdu la raison jusqu'à vouloir se tuer ? Un esprit troublé qui aspire aujourd'hui à guérir et démarrer une nouvelle vie ? Est-elle victime d'un vaste complot ou bien une manipulatrice au discernement hors pair ? 
Qu'est-ce qui a pu pousser Lisa, psychiatre renommée, à baisser sa garde face à cette patiente délirante ? Aurait-elle manqué d'objectivité et de professionnalisme ? Epuisée par le bébé de Judy dont elle est devenue la tutrice légale, Lisa n'a plus aucune certitude sur ses conclusions et bascule dans la culpabilité.
Tandis que l'enquête sur l'agression de Judy piétine, apparaît subitement à Viryez un certain Alwyn Andrews. Le jeune homme correspond en tout point à la description qu'a donnée Judy de l'ami imaginaire qui la suit depuis sa petite enfance. Il dit la connaître, être amoureux d'elle, vouloir la revoir... Mais de nombreux doutes planent à son sujet, faisant de lui un suspect idéal. Qu'est-il vraiment arrivé à Judy et qui faut-il croire ? Où s'arrête l'hallucination et où commence la réalité ?

MON AVIS : Je dois avouer que c'est une suite que je n'attendais pas, ce fut une surprise d'en apprendre la sortie. Et comme la fin de "Paranoïa" m'avait méchamment frustrée, ma curiosité m'a poussé a donner une chance à cette suite et je dirais que je suis contente de l'avoir écoutée !

Le roman commence peu après l'accouchement de Judy, l'esprit en proie à une belle crise. Elle rejette complètement ce bébé qu'elle considère comme un monstre et ne veut en aucun cas le voir. Elle tente de se persuader que si le bébé n'entre pas dans sa vie, elle pourrait espérer guérir en redémarrant à zéro. Mais les dessous de son agression restent un mystère, et l'arrivée d'Alwyn en ville va relancer l'enquête. Lisa, déjà complètement dépassé par le bébé de Lisa dont elle a beaucoup de mal à s'occuper et le départ de son mari, va se retrouver complètement déstabilisé par sa rencontre avec Alwyn. Jusqu'à remettre en cause ses conclusions vis à vis de Judy. Commence alors un parcours pour, une fois pour toute, démêler le vrai du faux et comprendre ce qu'il s'est vraiment passé.

Lorsque j'ai démarré ma lecture, j'ai été complètement déstabilisée car l'histoire que je découvrais me paraissait incohérente par rapport aux souvenirs que j'en avais gardé. Et c'est là que l'on commence à comprendre d'où vient le récit de Judy, narré dans le premier tome, et que l'on se rend compte de la complexité de son état. Et tout comme Lisa, on commence à se demander ce qui a bien pu la mettre dans cet état. 

Du coup, dans ce second tome, on a beaucoup plus l'aspect psychologique de l'histoire. Les choses se mettent en place et ce qui me paraissait confus dans le premier tome a été éclaircie. On entre plus en profondeur dans la tête de Judy pour découvrir ce qu'elle a réellement vécue, le traumatisme à l'origine de sa paranoïa. Et cet aspect psychologie se retrouve également chez Lisa, dont la vie personnel est assez en déroute.

L'alternance des points de vue, entre Lisa, Judy et Alwyn rend cette fois le récit plus fort. Le fait que cela se passe dans le présent (en dehors de la partie sur la rencontre entre Judy et Alwyn), fait que l'aspect décousu qui m'avait dérangé dans le premier tome a disparu. Il m'a certes fallut un petit moment pour rentrer à nouveau dans l'histoire mais une fois dedans, j'ai adoré découvrir cette suite. 

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Alwyn, découvrir son histoire et surtout son amour pour Judy qui le pousse à ne rien lâché, a ne pas perdre espoir. J'ai un peu plus apprécié Lisa que l'on découvre plus "humaine", complètement déboussolée. Par contre, je n'ai toujours pas réussi a m'attacher à Judy, même en découvrant ce qu'elle a vécut. 

En conclusion, une suite qui s'est pour moi, révélée essentielle pour comprendre totalement les événements du premier tome. L'histoire est ainsi devenue plus limpide. L'épilogue est quant à lui assez hallucinant (xD), et même si l'on se pose des questions, je pense que l'histoire est en quelques sortes terminées. J'ai peur qu'une suite nous fasses tourner en rond, a moins que l'auteure nous réserve des surprises !

Sur amazon : Miroir


6 novembre 2017

Niveau 0 / Anne Feugnet (par Guillaume)


Auteur : Anne Feugnet
Nombre de page : 349
Editeur : Rebelle éditions
Date de sortie : 21 Septembre 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : 2349. Paris. Korg 12 est né d’une matrice artificielle, adulte et sans mémoire. Comme les 150 hommes du niveau zéro, il obéit au maître des travaux et pédale de son mieux pour produire de l’électricité utile à ceux de la surface. Seul Norman refuse de gagner son ascension. Poussé par Korg 12 qui cherche à comprendre, l’homme lui révèle d’inquiétantes informations. Ensemble, ils parviennent à s’enfuir. C’est pourtant le début d’un nouveau cauchemar où survivre s’avère une bataille de chaque instant…

L'AVIS DE GUILLAUME : Il s’appelle Korg 12. C’est ce qu’on lui apprend à son réveil au niveau 0. Il a été conçu par le biais d’une matrice et son rôle, ainsi que celui des 149 autres, est de travailler pour la communauté qui vit en surface, en produisant de l’électricité grâce à un vélo relié à un générateur. Leur rythme de vie est réglé comme du papier à musique et seul les meilleurs pédaleurs, puisque c’est ainsi qu’on les nomme, pourront gagner un ticket pour la surface et participer à la repopulation de la terre.

Un jour, Norman, pédaleur comme lui, lui confie qu’il triche afin de rester au niveau 0 car il aurait découvert le secret de leur présence en ce lieu sinistre. Ce secret, il le tiendrait d’un pédaleur suite à un accident. Ce dernier aurait eu une illumination et recensait toute ses visions noir sur blanc. Dès lors que Korg 12 en prend connaissance, il lui devient impératif de s’échapper. Ce qu’il s’apprête à découvrir sera au-delà de son imagination. Voilà pour le pitch de roman d’anticipation signé Anne Feugnet.

Afin de placer les bases de son histoire, l’auteure a choisi de partir sur un sujet qui est assez actuel, en l’occurrence celui du « toujours produire plus ». Cela fait maintenant deux siècles que l’humanité végétait, depuis que l’homme a vu son patrimoine génétique se dégrader par l’ingestion de produit qui se sont révélés nocif pour la santé. Les générations se sont succédé en laissant apparaître des difformités monstrueuses et une régression alarmante du cerveau, donnant des êtres dégénérés, totalement incontrôlables et dangereux.

L’action se déroule dans un Paris délaissé et dévasté par le temps où une poignée de « bien-portant » tente de faire se relever le Monde.

Les personnages ne sont pas franchement attachants quoique la quête identitaire de Korg 12 m’ait un peu succité de l’empathie pour lui. Mais ça s’arrête là.

Quand on m’a proposé cet ouvrage, je me suis dit que cela allait être intéressant. Le résumé en révèle très peu et le fait que l’action se déroule à Paris a été aussi une motivation. Qu’en est-il au final ?

Je ne vais vous cachez que j’ai très peur à un moment donné tant l’intrigue prend une tournure aussi bizarre qu’improbable. Mais une partie de mes interrogations ont tout de même était satisfaite même s'il faudra compter sur une suite pour éclaircir quelques points encore obscurs.

Un assez bon roman de science fiction.

Sur Amazon : Niveau 0

Avis rédigé par Guillaume