5 octobre 2017

The Curse / Marie Rutkoski

Auteur : Marie Rutkoski
Titre original : The Winner's Trilogy, book 1: The Winner's Curse
Traducteur : Mathilde Montier
Nombre de page : 464
Editeur : Lumen
Date de sortie : 16 Février 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle : s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la " malédiction du vainqueur " : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise.
Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l'esclave, Arin, et comprend qu'il n'est pas qui il paraît... Mais ce qu'elle soupçonne n'est qu'une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.
Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.

MON AVIS : Ce livre me faisait envie depuis sa sortie et je suis ravie d'avoir enfin pu le découvrir. Ce ne fut certes pas un coup de cœur mais une jolie découverte.

Bien qu'étant la fille du général, Kestrel n'est pas du genre à suivre les règles à la lettre. Elle refuse de rentrer dans les cases en optant pour l'un des deux choix de vie qui s'offrent à elle : se marier ou servir dans l'armée aux côtés de son père. Et en achetant un esclave au marché, elle signe un coup de folie qu'elle pourrait très vite regretter. Car Arin, le-dit esclave, cache un secret qui pourrait bien tout faire basculer. Entre Kestrel et Arin commence alors un jeu, comme une grande partie d'échec durant laquelle tous les coups sont permis et dont personnes ne pourra ressortir indemne.

La couverture ne m'a pas laissé indifférente et ce qui m'a intrigué, c'est le décalage que l'on ressent en la comparant avec le résumé. De quoi émousser davantage ma curiosité et me donner envie de découvrir cet univers. Et dès les premières pages, on sent que Kestrel fait partie de ces personnages qui va nous faire vivre de sacrés rebondissements.

L'intrigue nous plonge dans un monde rempli de complots ou chacun oeuvre pour tirer les ficelles. Jeux de pouvoirs, rebellions, coups d'état et trahison, l'auteure ne nous épargne absolument rien dans ce récit d'aventure. Avec ces deux personnages, elle nous montre les deux mondes différents dans lesquels ils évoluent. Avec Kestrel, c'est le pouvoir et la "domination" d'un peuple conquérant. Avec Arin, c'est la condition du peuple perdant, réduit en esclavage mais chez qui il reste un espoir de renverser la partie. Et l'auteure définit parfaitement son intrigue en la basant sur "la malédiction du vainqueur" : en remportant les enchères, Kestrel pourrait en réalité tout perdre.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Kestrel avec sa force de caractère et sa détermination à toute épreuve, formée à la stratégie par son père. Elle est marquée par la mort de sa mère et a du mal à supporter certaines exigences liées à son statut, en particulier l'interdiction de jouer de la musique. Arin est quant à lui tout aussi interessant et mystérieux. On sait de suite qu'il cache un secret que l'on essaye de découvrir (j'y suis parvenue en partie) et sa façon d'agir le rend assez attachant. L'évolution de la relation entre Kestrel et Arin est habilement dosée et le lien qui va s'établir entre eux est plutôt complexe car chacun garde en tête le statut de l'autre et n'ose accorder sa confiance.

L'écriture de l'auteur est efficace. Elle parvient à donner un rythme fluide à son récit, à travers les complots et les combats, ce qui nous laisses quasiment aucun répit. Rien ne nous est épargné et aucun des personnages n'est à l'abri d'un mauvais coup. L'alternance des points de vues entre Arin et Kestrel permet vraiment de nous immerger dans chacun des univers en découvrant leurs pensées secrètes. 

En conclusion, j'ai beaucoup aimé ce premier tome qui pose les bases de l'intrigue riche en complot. Une épopée épique qui m'a un peu fait penser à la trilogie "La fille de braise et de ronces", en plus stratégique. Et une fin qui laisse présager une suite tout aussi riche en complots et autres trahisons. 

Sur Amazon : The Curse

5 commentaires:

  1. Il me fait aussi beaucoup envie. La couverture est magnifique ce qui ne gâche rien et ton avis donne encore plus envie de le lire.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'avais jamais pris le temps de regarder le résumé, et je pense qu'il pourrait vraiment me plaire.

    RépondreSupprimer
  3. J'avoue, cette saga me tente surtout grâce à la première de couverture ^^
    Contente que tu aies aimé :)

    RépondreSupprimer
  4. Cette saga me fait vraiment envie et je compte bien la découvrir prochainement :)

    RépondreSupprimer