12 juillet 2017

Il n'est jamais trop tard pour éclore / Catherine Taret (by Eleane)


Auteur : Catherine Taret
Nombre de page : 230
Editeur : Flammarion / Versilio
Date de sortie : 6 Mai 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Il y a deux ans, comme le font les gens raisonnables quand ils sont au fond du trou, j'ai consulté une voyante qui m'a fait cette surprenante révélation : Il ne faut pas vous inquiéter, vous êtes une late bloomer, tout va vous arriver plus tard dans la vie !
Selon elle, je n'avais rien raté, je prenais juste mon temps. J'étais en train de grandir, de m'enrichir, de pousser comme une plante en milieu de saison. Et surtout, un jour, c'est sûr, le sens allait se révéler à moi.
J'ai retroussé mes manches, j'ai creusé pour déterrer les peurs, les croyances et les injonctions qui m'empêchaient d'avancer, j'ai semé les nouvelles graines qui allaient me faire éclore.
Il n'y a ni âge, ni sexe, ni origine, ni taille, ni poids pour être late bloomer... C'est la beauté de cette aventure.

L'AVIS D'ELEANE : Mon avis : En premier lieu, je peux dire que j’ai été très surprise par le thème assez inédit selon moi. Je ne connaissais absolument pas le concept et c’était justement quelque chose qui me pesait régulièrement. Cette impression d’être sans cesse en retard dans mon épanouissement personnel.

Catherine Taret aborde ici un sujet qui nous fait voir de manière complétement différente notre propre évolution. Sortir du modèle imposé par la société, se laisser vivre et se donner le temps de se découvrir.

Globalement, ça a été une lecture agréable, pas du tout prise de tête et fluide mais je mettrai un petit bémol sur l’absence de conseils pratiques. On est plus dans de l’autobiographie que dans du livre de développement personnel classique. Ça reste quand même très intéressant à lire pour se voir enfin différemment.

Note : 3/5

AVIS REDIGE PAR ELEANE

Sur amazon : Il n'est jamais trop tard pour éclore

3 commentaires:

  1. La couverture est sublime, mais je ne suis pas plus tentée que ça...

    RépondreSupprimer
  2. Je ne me sens pas plus que ça attirée par ce roman :/

    RépondreSupprimer